Grand marché de Bouaké/ Lot B ( construction des bâtiments, magasins..)

LA MAIRIE ET MOTA ENGIL PARAPHENT LE CONTRAT DE CONSTRUCTION

La mairie de Bouaké et l’entreprise Mota Engil Africa ont signé, mardi 13 octobre 2020, un contrat pour la réalisation du lot B du projet de reconstruction du grand marché de Bouaké parti en fumé en 1998.

Avec la signature de ce contrat, la charge incombe désormais à l’entreprise portugaise de réaliser les travaux concernant ce lot B, notamment, les bâtiments, les boutiques et les magasins de ce plus grand marché couvert de l’Afrique de l’ouest avec ses 8 000 points de vente après la réalisation des travaux du lot A par l’entreprise Colas. Le taux d’exécution de ces travaux du lot A, concernant les VRD (voiries Réseaux et Divers), est évalué à ce jour à 30%

Le premier magistrat de la commune de Bouaké, Nicolas Djibo, a saisi cette occasion de signature de contrat, pour exprimer sa gratitude aux chefs de l’Etat, Alassane Ouattara, pour son appui inestimable à la réalisation de ce projet de reconstruction du grand marché de Bouaké.

« Oui, si Bouaké aura à sa disposition ce qui est annoncé comme le plus grand marché couvert de l’Afrique de l’ouest, bâti sur près de 9 hectares avec plus de 8 000 points de vente, c’est parce que le président Alassane Ouattara l’a voulu… », a-t-il indiqué.

Pour sa part, le directeur de Mota Engil Africa, Alexandre Bernado, a assuré les autorités et les populations de Bouaké de l’engagement de son entreprise à mettre à leur disposition des infrastructures modernes et de qualité irréprochable. « Je voudrais assurer que Mota Engil continuera à travailler ensemble avec les responsables locaux pour un Bouaké prospère et moderne avec toutes les conditions de sécurité et de qualité », a-t-il assuré.

Le ministre des transports, Amadou Koné, invité qui a été associé à cette cérémonie de signature de contrat en tant que cadre de Bouaké, s’est dit pressé de voir ce projet de reconstruction du grand marché inauguré.

Il a plaidé auprès des responsables de l’entreprise Mota Engil Afrique pour que la réalisation de ce projet qui va nécessiter un investissement de 40 milliards FCFA puisse générer des emplois pour un nombre important de jeunes de la région de Gbêkê. Amadou Koné a également plaidé pour que des entreprises locales puissent bénéficier de contrats de sous-traitance et que des petits projets sociaux soient réalisés au profit des populations.

(AIP)

NB: Les titres et sous-titres sont de la Rédaction

Renforcement de la carte sanitaire de notre cité

LES TRAVAUX DU CHR DE BOUAKÉ LANCÉS

Dans 16 mois, le tout nouveau Centre Hospitalier Régional de Bouaké se dressera, fièrement, sur une partie du site du Cnra, route de Brobo. Ce lundi, les travaux ont été lancés par l’ambassadrice du Royaume-Uni, Joséphine Gauld, le Ministre des Transports, Amadou Koné, le Directeur de cabinet adjoint du Ministère de la Santé et le Maire DJIBO Youssouf Nicolas. Le Maire a, pour sa part, insisté sur l’ importance de la réalisation de ce projet qui lui tient particulièrement à cœur. Quant au Représentant du Ministre de la Santé, Professeur Soro K., il a situé l’enjeu de cette cérémonie de pose de première pierre : << La cérémonie de ce jour s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme hospitalier lancé par le gouvernement pour renforcer la carte sanitaire à l’échelle national >>. Dans son propos, l’ambassadrice du Royaume-Uni uni en Côte d’Ivoire Madame Joséphine Gauld, a exprimé sa joie de voir ce projet se réaliser en ce jour après une longue période d’études. Représentant le Premier Ministre Hamed Bakayoko, Parrain de la cérémonie, le Ministre des Transports, Amadou Koné a dit l’ambition du gouvernement de renforcer le système sanitaire du pays. Six hôpitaux seront construits, au total, dans tout le pays pour un coût total de 214 milliards de FCFA.

Prix de l’artisan du développement communautaire

LES MAIRES NICOLAS DJIBO ET CISSÉ BACONGO PRIMÉS

Si l’on en croit le président de l’ONG CCDQ M. Bamba Mamadou, l’objectif de cette cérémonie est de féliciter et d’encourager les autorités qui ont beaucoup œuvré pour la recherche de la paix ces dernières années. A ce titre, 3 prix ont été décernés dans trois différentes catégories. Le prix du meilleur artisan de la cohésion communautaire est revenu au préfet de police de Bouaké et au Maire de Diabo. Les Maires des communes de Bouaké et de koumassi DJIBO Youssouf Nicolas et Cissé Bacongo ont reçu le prix de l’artisan du développement communautaire. Quant au super prix, il est revenu au Ministre de la communication M. Touré SIDI Tiemoko pour ses actions en faveur du développement et la promotion des cadre de la région du gbêkê.

Lutte contre la Covid 19

LE GROUPE VIVENDI OFFRE DES KITS À LA POPULATION

Le groupe Vivendi qui englobe Canal+, est aux côtés des populations de Bouaké, dans la lutte contre la Covid 19. A cet effet, le représentant de son DG, Monsieur Abib Traoré, a remis ce lundi un important lot de matériels sanitaires au Premier magistrat de la commune, Nicolas Djibo. Pour le Maire, l’heure est à la persévérance dans l’observation des mesures barrières. Certes, poursuit-il, les indicateurs sont encourageants, mais, il importe de ne pas lâcher prise dans la lutte contre la pandémie du moment.

LA MUCREF-CI OUVRE SON SIÈGE À BOUAKÉ

Lutte contre l’endettement des fonctionnaires auprès des << margouillats >>

La MUCREF-CI est désormais présente à Bouaké. Ce vendredi 09 octobre 2020, la structure a inauguré son siège régional sis près du Groupe scolaire Ville Nord, en présence des élus municipaux dont le Maire Nicolas Djibo, la troisième adjointe au Maire Mme Nguessan Jacqueline. La Mairesse a souhaité la cordiale bienvenue à la Mucref-ci et également félicité l’agence pour la confiance placée. M. Ouattara Karim PCA du groupe MUCREF-,CI a donné les raisons de leur présence à Bouaké. << Bouaké est la deuxième grande ville et qui regorge des valeureux fonctionnaires, c’est pour quoi. Nous voulons offrir un meilleur service aux fonctionnaires et faire en sorte qu’ils ne soient plus à la merci des usuriers communément  »margouillats >> a-t-il dit. Le PCA de la MUGEF-CI M. Mesmin Comoé a dans son allocution évoqué les défis de la MUCREF-CI et de la MUGEF-CI: << Celui de l’existence et de la performance déjà relevées. Le troisième défi en cours est celui de la création de la banque Mucref-ci ou la banque des fonctionnaires afin de leur garantir un développement personnel et économique durable >>.Enfin, Mme GNAMBRI VIRGINIE, représentante du préfet de région, a félicité les responsables de la MUGEF-CI pour cette installation à Bouaké. Elle les a invité à lutter efficacement contre les usuriers.

SEMINAIRE

BOUAKE: CAPITALE PANAFRICAINE DE LA BIOÉTHIQUE DURANT

Le rideau s’est levé, ce jeudi 8 octobre 2020, sur un séminaire interafricain de Bioéthique axé autour du thème : « La bioéthique et la pandémie de Covid-19 : les principes à l’épreuve des faits », à la Chaire UNESCO de Bioéthique au campus 2 de l’Université Alassane OUATTARA (UAO).Durant deux jours, les Bioéthiciens vont réfléchir sur différents sous-thèmes, entre autres, << Principisme et casuistique bioéthiques à l’aune des urgences induites par la pandémie de Covid-1 9 >>, << Urgences sanitaires et respect du principe de précaution : les dilemmes éthiques face à la Covid-19 >> , << Covid-19 et urgences sanitaires : le respect de la dignité humaine >>…

tempus commodo ut ut velit, commodo sit efficitur. justo
fr_FRFrench
fr_FRFrench