Renforcement des capacités des anesthésistes de Côte d’Ivoire

Ce vendredi 03 juin 2022, à la Mairie de Bouaké, s’est tenue une rencontre entre le 5ème Adjoint Diaby Aboubacar dit Peter et une délégation des Anesthésistes de Côte d’Ivoire. Cette rencontre à porté sur les journées scientifiques qui auront lieu dans la Région de Gbêkê, du 15 au 16 Juillet 2022 à l’INFAS.

La délégation des Anesthésistes était composée de M. Teckhi Yao, Chef du Service de Réanimation au CHU de Cocody, M. Oulou Raphaël, Infirmier Anesthésiste, M. Teni Yao, Infirmier Anesthésiste et de M. Atchebro Désiré, Infirmier Anesthésiste chargé de la Formation. Cet atelier de formation a pour but de faire une mise à niveau des Infirmiers Anesthésistes en vue d’actualiser leurs connaissances.

《L’anesthésiste occupe une place importante dans les blocs opératoires》affirme Monsieur Tchekhi Yao. Il existe en effet, 16 centres d’Anesthésie en Cote D’ivoire (BOUAKÉ, ABIDJAN, SAN-PÉDRO, GAGNOA) et 140 Médecins Anesthésistes. Chaque maternité doit avoir au moins un Anesthésiste. L’Anesthésiste doit pouvoir gérer les urgences car c’est son devoir de mettre le malade en sécurité.

Prenant bonne note de cette présentation du rôle important de l’Anesthésie dans la chaîne des valeurs médicales, et des activités envisagée pour son développement, M le 5ème Adjoint a salué cette belle initiative qui permettra le renforcement des capacités des Anesthésistes, pour une meilleure prise en charge du malade. Il est à noter que le Maire Adjoint était assisté durant cette importante entrevue, de Mme Mansira Diallo, Directrice des Services Socioculturels et de la Promotion Humaine, de M. Alla, Sous-directeur à la DSSCPH ainsi que de Mme Ouattara, Sage-femme de la Mairie.

Santé maternelle et infantile

LA CÔTE D’IVOIRE, LE BÉNIN, LE TOGO ET L’UNFPA ENSEMBLE POUR GARANTIR PLUS DE SANTÉ MATERNELLE ET INFANTILE

Le lancement du projet « Deux heures pour la vie » visant à garantir l’accès à des services de santé maternelle permettant de sauver des vies de mères, en moins de 2 heures, s’est tenu ce lundi 30 mai 2022, dans la salle de conférences de la Préfecture de région de Gbêkê. Ce projet qui réunit la Côte d’Ivoire, le Bénin et le Togo a pour objectif de renforcer le réseau des soins obstétricaux néonatals d’urgence, à travers la qualité des soins et la mise à disposition des équipements au personnel médical, pour réduire, voire éliminer les décès maternels évitables.

Ce projet va se mettre en œuvre dans les structures du réseau de trois régions sanitaires des pays concernés. À savoir, la région de Gbêkê (Côte d’Ivoire), le département de l’Atlantique (Bénin) et dans les Savanes (Togo). Il va durer de 2022 à 2026 pour toucher 518.179 personnes enceintes et mères,137.382 pères, 492.590 nouveaux nés.

Représentant le Maire Nicolas Djibo, en mission, le 4ème Adjoint au Maire, l’Honorable Béma Fofana, s’est réjoui du choix porté sur la région de Gbêkê pour abriter ce lancement car << sauver la vie de la mère c’est prolonger toute l’humanité >> a-t’il signifié d’entrée, puis de conclure que << Dieu Tout-Puissant inspire les responsables du projet (baptisé TAKEDA), afin que plus jamais ne règne la mort, mais que jaillisse la vie en abondance, pour les mères, à partir de Bouaké .>>

Financé par l’UNFPA et son partenaire financier Japonais  »Takeda » le projet  »Deux heures pour la vie » est un engagement qui consiste à offrir de meilleures conditions d’accouchement en deux heures à la femme qui s’apprête à donner la vie.

Pour Mme Cécile Compaoré Zoungrana, représentant résident de l’UNFPA, « il faut éviter les cas de décès à l’accouchement. En Afrique Subsaharienne, c’est un défi qui vise à sauver la femme qui est en couche, parce qu’au delà de deux heures, nous augmentons le risque de perdre et la mère et le bébé. Nous voulons faire en sorte que quand le moment est venu d’avoir le bébé, que nous puissions respecter ce délai de deux heures ».

Le projet a été lancé par le Ministre de la Santé et de la Couverture Maladie Universelle de Côte d’Ivoire, M. Pierre Dimba, intervenant en visio-conférence.

Réduction de la mortalité maternelle

UNE DÉLÉGATION DE LA SOGOGI AU CABINET DU MAIRE

En prélude à l’activité qu’elle organise demain à Bouaké, la direction de Société Gynécologie et Obstétrique de Côte d’Ivoire, était l’hôte de la Municipalité de Bouaké. Au cabinet du Maire, la délégation, avec à sa tête Professeur Godié Serge, Chef du service de gynécologie, été reçue par la 2eme Adjointe au Maire Krotoumou Diomandé Épouse Ouattara. La SOGOGI, faut-il le rappeler, regroupe près de 440 gynécologues et 3000 sages femmes, guidés par une même passion : la lutte contre la mortalité maternelle lors des accouchements.

Renforcement de la carte sanitaire de notre cité

LES TRAVAUX DU CHR DE BOUAKÉ LANCÉS

Dans 16 mois, le tout nouveau Centre Hospitalier Régional de Bouaké se dressera, fièrement, sur une partie du site du Cnra, route de Brobo. Ce lundi, les travaux ont été lancés par l’ambassadrice du Royaume-Uni, Joséphine Gauld, le Ministre des Transports, Amadou Koné, le Directeur de cabinet adjoint du Ministère de la Santé et le Maire DJIBO Youssouf Nicolas. Le Maire a, pour sa part, insisté sur l’ importance de la réalisation de ce projet qui lui tient particulièrement à cœur. Quant au Représentant du Ministre de la Santé, Professeur Soro K., il a situé l’enjeu de cette cérémonie de pose de première pierre : << La cérémonie de ce jour s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme hospitalier lancé par le gouvernement pour renforcer la carte sanitaire à l’échelle national >>. Dans son propos, l’ambassadrice du Royaume-Uni uni en Côte d’Ivoire Madame Joséphine Gauld, a exprimé sa joie de voir ce projet se réaliser en ce jour après une longue période d’études. Représentant le Premier Ministre Hamed Bakayoko, Parrain de la cérémonie, le Ministre des Transports, Amadou Koné a dit l’ambition du gouvernement de renforcer le système sanitaire du pays. Six hôpitaux seront construits, au total, dans tout le pays pour un coût total de 214 milliards de FCFA.

LE CONSEILLER WILLAM ALDO FAIT PARLER SON COEUR

Des tonnes de riz, des cartons de pattes alimentaires et de tomates concentrées…le tout d’une valeur de près de 3 millions de frs Cfa.
Ce sont les dons offerts, ce samedi, aux populations de Bouaké par le Conseiller Municipal, Ettien William Aldo.
A en croire Diabaté Mamadou, le PCO, par ce geste, le Conseiller Municipal, s’inscrit dans l’elan national de solidarité en faveur des victimes de la pandémie du Covid 19.

fr_FRFrançais