UN LOT DE MATÉRIEL DE 32 MILLIONS DE FRS POUR ASSAINIR LA COMMUNE

Un ouf de soulagement pour le service de salubrité de la mairie de Bouaké. Lundi après-midi, le Maire DJIBO Youssouf Nicolas a réceptionné des mains de Brou Boka, responsable régional PRICI, des équipements motorisés d’une valeur 32.000.000 F CFA.

« C’est un maire heureux de voir que les capacités de ses services techniques viennent d’être renforcées pour prendre à bras le corps le problème de l’insalubrité. Pour leur bon usage, en vue de permettre aux populations d’en tirer meilleure partie, nous y veillerons. C’est au lieu le lieu de saluer cette collaboration gagnante avec le Banque mondiale et le PRICI », a indiqué le Premier magistrat la seconde ville du pays.   

S’inscrivant dans le cadre du PEC (Programme d’Entretien Communal), cofinancé par la Mairie de Bouaké et la Banque Mondiale, ce lot se  

se compose comme suit :

–         10 tricycles ;

–         5 motos Safari ;

–         2 tondeuses à Gazon ;

–         2 motos-pompes

–         2 tronçonneuses

 

Le Budget PEC de Bouaké est de 348 millions de Fcfa chaque année et la Maire de Bouaké a contribué à hauteur de  20% en 2017 ; 50% en 2018 et 80% pour cette année 2019.

Sur un total cumulé triennal  de 1, 140 milliards, la part de financement de la mairie de Bouaké est de 69 millions de frs en 2017, 190 millions en 2018 et 278 millions en 2019.  

 

Selon Brou Boka, responsable régional du PRICI,  les travaux éligibles au niveau du PEC sont entre autres les réparations des bâtiments administratifs et socio-collectifs, le reprofilage, les traitements des points à temps, les opérations de salubrité à savoir le balayage des voies, le curage des caniveaux, le désherbage, le désensablement…

 

A titre de rappel, il faut noter que pour les mêmes opérations de salubrité urbaine, la commune de Bouaké a déjà bénéficié d’importantes contributions notamment :

–         La remise de petit matériel de salubrité en 2017 et 2018 d’un montant cumulé de près de 60.000.000 de Fcfa

–          Le recrutement en 2017 et en 2018, 170 agents contractuels de salubrité pour une prime mensuelle cumulée de près de 130.000.000 Fcfa ;

Au niveau des travaux, le PEC a également permis l’exécution des travaux de réparations de l’abattoir municipal, de profiler 20 km de route en 2017 puis 23 km en 2018 et programmer dans un futur proche les réparations d’école primaires ; le traitement des points à temps (nid de poule) ainsi que l’aménagement d’espace vert dans la ville.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × deux =