Cadre de concertation

MAIRIE ET COMMERÇANTS ÉCHANGENT SUR LE GRAND MARCHÉ

Au cœur des discussions, le bilan à mi-parcours des travaux de reconstruction du grand marché, ce qui reste à faire avant la remise des clés des premiers magasins. Au cours de ces échanges, au regard des préoccupations des commerçants, la question de la commercialisation a été également abordée, ce sur quoi le maire Nicolas Djibo s’est voulu très rassurant : « Nous sommes satisfaits. La construction du marché était répartie en deux lots, à savoir le lot A et le lot B. Le lot A vient de se terminer.

Dans la première semaine du mois de juin l’emprise du site sera cédée à l’entreprise Mota Engil, pour le démarrage du lot B. Donc, vous voyez nous sommes à un tournant parce que jusque-là, la population ne voit pas véritablement les constructions poussées, elle ne voit que l’esplanade avec de grands travaux. Ce qui est important pour elle, c’est de voir les bâtiments. A partir de ce mois les premières brique seront posées et les bâtiments vont pousser >>.

Et de poursuivre : << J’ai constaté qu’elles sont impatientes pour la commercialisation des places du futur grand marché. Je tiens à les rassurer, nous allons faire une réunion spéciale et spécifique avec les commerçants au cours de laquelle nous allons débattre de toutes les questions relatives à la commercialisation. Dans deux ou trois mois, nous reviendrons ici avec nos commerçants pour rentrer dans les détails de cette commercialisation. C’est lorsque tout le monde sera au même niveau d’information que pourra effectivement débuter la commercialisation des places »

Ramadan 2021

LES VAGUES DE SOUTIEN DE LA MAIRIE AUX POPULATIONS SE POURSUIVENT

L’ élan de soutien de la Mairie de Bouaké aux populations, dans le cadre de ce mois de Ramadan 2021, ne s’est pas encore estompé. Mieux, il se multiplie pour le bonheur de des couches non encore touchées. Tenu hier en début d’après-midi, le dernier en date a comblé les communautés, les confessions religieuses et plusieurs couches socioprofessionnelles. Pour la Mairesse en charge du Social, l’honorable N’Guessan Jacqueline, il s’agit d’insister sur les valeurs de partage et d’assistance en ce mois béni pour les frères et sœurs musulmans. Ont également dit à sa suite : Diarra Abdoul Aziz président de la communauté CEDEAO :<< Nous remercions le Maire pour ce geste qui vient à point nommer, je suis très heureux ce n’est pas une première pour le Maire qui en a l’habitude.

Nous faisons des bénédictions à son endroit, à l’endroit de toutes les populations. Ces dont vont nous servir à se soutenir durant cette période de jeûne >> Traoré Menadje, Président du Senang : << Le Senang est la communauté Sénoufo vivant à Bouaké, nous disons merci à la mairie pour ce soutien qui va soulager, un temps soit peu, les jeûneurs en ce mois de pénitence >>M Almamy, Représentant région du Kabadougou : << Nous avons répondu à l’appel du maire pour recevoir ce soutien, en ce moment difficile et surtout cette dernière période du carême. Nous lui disons grand merci pour ce soutien et ce soulagement, nous allons distribuer ce dont au moins aisées. Certes, nous sommes à la tête mais, ce sont ceux qui sont derrière nous, qui en ont plus besoin. C’est-à-dire les familles défavorisées >>.

Sécurité routière / Port du casque

USAGERS, VOUS AVEZ DEUX SEMAINES POUR VOUS METTRE EN RÈGLE !

C’est un ultimatum du Commandant supérieur de la Gendarmerie nationale. Lundi, à la salle des réunions de la préfecture de région, s’adressant aux usagers de la ville de Bouaké, le Général Apalo Touré a indiqué que d’ici deux semaines, une opération de grande envergure visant le contrôle des casques dans la circulation routière, aura pour théâtre, la ville de Bouaké. « Nous allons vous sanctionner, vous les utilisateurs des engins à deux roues. Dans deux semaines, nous allons sanctionner. La population va comprendre ça facilement car elle sait que c’est pour leur sécurité. Si vous avez des centaines de milliers de francs pour l’achat d’une moto, ce n’est pas un casque de 5000 fcfa que vous ne pouvez pas payer. Vous avez deux semaines pour avoir un casque…» a prévenu le N°1 de la Maréchaussée.

LES ACTEURS EN ATELIER DE RÉFLEXION

Réduction des gaz à effet de serre, création d’une ville durable

Réaliser une déclinaison locale de la Feuille de route Mobilité durable-Côte d’Ivoire. Tel est l’enjeu de la participation de la Municipalité de Bouaké à l’atelier organisé, ce samedi 19, à la salle des Conférences de la Chambre de Commerce, par Climate Chance et l’Observatoire des Mobilités Africaines. Pour le Premier magistrat, Nicolas Djibo, l’engagement de Bouaké pour la cause verte et durable, ne souffre d’aucune ambiguïté. La cité qui applique déjà le projet Bovive, poursuit-il, est prête à accompagner la mise en service des points de la Feuille de route. Sur le continent africain, faut-il le rappeler, après le Maroc, la Côte d’Ivoire est le deuxième pays, à avoir adopter une déclinaison nationale de la Feuille de route internationale destinée à stopper le changement climatique et ses effets néfastes.

PRÉSÉLECTION MISS CI BOUAKÉ

Instant partage dans la résidence du Premier Magistrat de la cité. Après le casting, le Parrain de la présélection 2020, M. Le Maire de Bouaké, M. DJIBO Y. NICOLAS a reçu à dîner le Comité Exécutif du Comici, au Comité Régional et les candidates qui vont compétir.

LE CONSEILLER WILLAM ALDO FAIT PARLER SON COEUR

Des tonnes de riz, des cartons de pattes alimentaires et de tomates concentrées…le tout d’une valeur de près de 3 millions de frs Cfa.
Ce sont les dons offerts, ce samedi, aux populations de Bouaké par le Conseiller Municipal, Ettien William Aldo.
A en croire Diabaté Mamadou, le PCO, par ce geste, le Conseiller Municipal, s’inscrit dans l’elan national de solidarité en faveur des victimes de la pandémie du Covid 19.

fr_FRFrançais