57% de la population à Bouaké sait lire et écrire

C’est le fruit d’un travail acharné, à mettre à l’actif des pouvoirs publics et des acteurs de l’alphabétisation dans notre cité. Si l’on en croit aux données statistiques révélées par la Directrice Socioculturelle de la Mairie, Madame Diallo Mansira, le taux d’analphabétisme à Bouaké est estimé à 43% de la population. La part des femmes étant de 59%.

Ces informations ont été mises au grand jour, ce lundi 25 juillet 2022, à la salle des mariages, au cours d’une rencontre avec les promoteurs de l’alphabétisation, en présence du Maire de la commune de Bouaké et de Monsieur Mame Omar Diop, Représentant et Chef du bureau de l’UNESCO en Côte d’Ivoire.

Dans le but de réduire ces taux, au titre de l’année scolaire 2021- 2022, ce sont au total 2091 apprenants dont 1279 femmes qui ont été embrassés par les différents programmes d’alphabétisation dans notre cité.

<< Bouaké est la première ville ivoirienne à bénéficier du label de Ville apprenante. Ce n’est pas un hasard, un travail a été fait abattu >>, s’est réjouit Monsieur Mame Diop.

Quant au Maire Nicolas Djibo, il a traduit ses mots de gratitude à l’Unesco, pour avoir faciliter l’intégration de Bouaké, dans le Réseau Unesco des villes apprenantes et pour avoir aussi optimiser la signature d’une convention avec la ville marocaine d’Ifrane. Convention portant sur un important projet d’alphabétisation des femmes.

Il a également félicité le 5ème Adjoint au Maire, Monsieur Diaby Aboubacar et toute son équipe, pour la qualité du travail abattu.

LE COMITÉ DE SUIVI TIENT SA DEUXIÈME SESSION À BOUAKÉ

La salle de conférences de la Préfecture de région a servi de cadre à cette importante réunion. Ouvrant la série des allocutions, le Maire Nicolas Djibo a salué l’avancée visible des travaux de construction du GMB (Grand Marché de Bouaké), à la grande satisfaction des populations, tout en souhaitant la résolution des quelques difficultés actuelles. Cette rencontre permettra, a-t-il poursuivi, de trouver des réponses positives à ces quelques derniers écueils sur la voie de la finition de ce ouvrage capital. À la suite du Maire Nicolas Djibo, le Directeur de Cabinet Adjoint du Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, Président du Comité de Suivi, a rappelé l’importance dudit Comité, créé pour garantir la bonne gouvernance du projet. Il a salué l’avancée notable des travaux qui << se font à pas de géant >>.L’auditoire a par la suite, eu droit à la présentation de l’état d’avancement de la construction du Grand Marché de Yopougon, faite par M. Yéo Adama, responsable du projet à la Mairie de Yopougon.

Il convient de retenir de cet exposé que les travaux débuteront à Yopougon en octobre 2022, pour s’achéver en avril 2024. M. Thiero Abdrahmane, Directeur de Cabinet du Maire de Bouaké, à l’instar du précédent exposé, est intervenu sur le GMB en sa qualité de Coordonnateur pour Bouaké, du projet MABY. Il est à retenir de son intervention que les blocs 1, 3 et 5 seront livrés en fin décembre 2022 tandis que les blocs 3 et 4 le seront en juillet 2023. Une projection d’un film a étayé les propos de M. Thiero : la construction du GMB avance allègrement. Poursuivant, il a abordé la question de la commercialisation. Ainsi, l’on dénombre à ce jour, 1.304 réservateurs dont 709 Femmes et 595 Hommes. Les difficultés rencontrées sont essentiellement d’ordre financier et principalement au niveau du règlement de la TVA. La parole a été ensuite donnée à l’auditoire constitué aussi des responsables des faîtières de Commerçants, pour des interventions sans tabou. Le Comité de Suivi a dans cet après-midi, visité le chantier du GMB pour y constater de visu, le niveau d’avancement des travaux et faire des recommandations

BOUAKÉ DE NOUVEAU HONORÉE PAR SON UNIVERSITÉ

Mlle Kouassi Marlène-Kany de l’UAO (Université Alassane Ouattara) de Bouaké a été sacrée miss Côte d’Ivoire 2022. La nouvelle Ambassadrice de la Beauté Ivoirienne pour un an est en effet, le fruit entre-autres, de l’UFR des Sciences Juridiques, Adminitratives et de Gestion de l’université Alassane Ouattara qu’abrite la Cité du Maire Nicolas Djibo.

LA FONDATION CORÉENNE  » SAEMAUL  » PROSPECTE À BOUAKÉ

Ce vendredi 1er juin 2022, une délégation de la Fondation SAEMAUL a présenté ses civilités au Maire Nicolas Djibo, représenté par Mme Fanta Ouattara, 6ème Adjointe au Maire, assurant son intérim. Spécialisée dans le Développement Rural, ladite Fondation envisage lancer un projet pilote dans le ressort territorial de la Commune de Bouaké et plus spécifiquement dans sa zone Rurale, en partenariat avec la Mairie. Pour la matérialisation de ce projet pilote quinquennal, MAIRIE et FONDATION SAEMAUL travailleront en étroite collaboration, ont conclu la Délégation Coréenne et la Mairie de Bouaké. Il faut noter que la Maire Adjointe Fanta Ouattara était assistée à cette rencontre, de M. Atta Alfred, Assistant chargé de Planification Participative et Gouvernance Inclusive du projet Communal Bouaké Ville Durable (BVD).

BOUAKÉ ET REUTLINGEN CÉLÈBRENT UN DEMI-SIÈCLE DE VIE COMMUNE.

Conduite par le Maire Nicolas Djibo, la délégation de la commune de Bouaké a été accueillie, dans la pure tradition du terroir, par le 1er Adjoint au Maire de la commune de Reutlingen, M Robert Hahn, la Directrice du Service culturel, Mme Tessman, Mme Friederike Haberkern-Maeckle et le Directeur de l’agence de travail M. Wilhelm Scheyeck. Outre sa participation aux festivités marquant un demi siècle de jumelage, cette délégation va œuvrer également aux partages d’expériences dans le cadre de la mise en œuvre du projet Bouaké Ville Durable ( BVD).Mairesse en charge de l’Environnement, Krotoumou Diomandé épouse Ouattara est du voyage. Située à environ 40 km de Stuttgart et 180 km de Strasbourg, Reutlingen est une ville dans l’État allemand de Bade-Wurtemberg.

AG du comité de Jumelage/ Le Maire de Villeneuve à Bouaké :

L’Assemblée Générale du Comité de Jumelage Villeneuve-sur-Lot qui s’est tenue dans la soirée d’hier 23 juin 2022, à la Maison de la Vie Associative, s’est voulue comme une autre occasion pour les Villeunevois, avec à leur tête, leur Premier magistrat, M Guillaume LEPERS, de réaffirmer leur élan commun, à amplifier et faire fructifier les liens de fraternité, d’amitié et de coopération avec la commune sœur de Bouaké. << Il faudrait qu’on pense à construire ensemble…Moi, j’ai beaucoup d’idées. Monsieur Traoré, incontestablement, en a également. Ce sera un honneur de rencontrer le Maire de cette belle ville de Bouaké >>, a indiqué monsieur le Maire de Villeneuve, Guillaume LEPERS. Et d’ajouter : << Je réitère ce que je vous ai demandé il y a quelques mois. C’est de pouvoir organiser une visite à Bouaké. On a beaucoup à faire. Il y a bien de belles choses, dans les échanges avec les jeunesses >>. Représentant le Maire de la commune de Bouaké, Docteur Traoré Siaka, Président du Comité de Jumelage, a fait part des engagements du Maire Nicolas Djibo, à continuer de tout mettre en œuvre, pour faire de ce jumelage, un chantier trans-générationel.

en_USEnglish