Ramadan

LE MINISTRE DES TRANSPORTS OFFRE 20 TONNES DE VIVRES AUX MUSULMANS

10 tonnes de riz, 10 tonnes de sucre. C’est le don offert ce samedi 9 avril 2022, par le ministre des Transports, M Amadou Koné à la communauté musulmane de la région de Gbêkê. Remis par le Maire Nicolas Djibo au siège régional du Cosim, sis à la mosquée centrale de Bouaké, ce don a été réceptionné par l’imam Idriss.

Pour le Maire, cet élan de cœur du généreux donateur participe de sa volonté d’apporter son soutien à la communauté musulmane. Des bénédictions et prières ont été sollicitées pour la perpétuité de la paix et la concorde sociale dans le pays.

Ramadan 2021

LES VAGUES DE SOUTIEN DE LA MAIRIE AUX POPULATIONS SE POURSUIVENT

L’ élan de soutien de la Mairie de Bouaké aux populations, dans le cadre de ce mois de Ramadan 2021, ne s’est pas encore estompé. Mieux, il se multiplie pour le bonheur de des couches non encore touchées. Tenu hier en début d’après-midi, le dernier en date a comblé les communautés, les confessions religieuses et plusieurs couches socioprofessionnelles. Pour la Mairesse en charge du Social, l’honorable N’Guessan Jacqueline, il s’agit d’insister sur les valeurs de partage et d’assistance en ce mois béni pour les frères et sœurs musulmans. Ont également dit à sa suite : Diarra Abdoul Aziz président de la communauté CEDEAO :<< Nous remercions le Maire pour ce geste qui vient à point nommer, je suis très heureux ce n’est pas une première pour le Maire qui en a l’habitude.

Nous faisons des bénédictions à son endroit, à l’endroit de toutes les populations. Ces dont vont nous servir à se soutenir durant cette période de jeûne >> Traoré Menadje, Président du Senang : << Le Senang est la communauté Sénoufo vivant à Bouaké, nous disons merci à la mairie pour ce soutien qui va soulager, un temps soit peu, les jeûneurs en ce mois de pénitence >>M Almamy, Représentant région du Kabadougou : << Nous avons répondu à l’appel du maire pour recevoir ce soutien, en ce moment difficile et surtout cette dernière période du carême. Nous lui disons grand merci pour ce soutien et ce soulagement, nous allons distribuer ce dont au moins aisées. Certes, nous sommes à la tête mais, ce sont ceux qui sont derrière nous, qui en ont plus besoin. C’est-à-dire les familles défavorisées >>.

en_USEnglish