BOUAKE ET COSLADA SIGNENT LEUR CHARTE DE JUMELAGE

Coopération Nord-Sud BOUAKE ET COSLADA SIGNENT LEUR CHARTE DE JUMELAGE Les relations entre la Côte d’Ivoire et l’Espagne se portent bien. Dans la salle des mariages de la Mairie de Bouaké, les communes de Bouaké et de Coslada, ont signé leur charte de jumelage. Ces échanges bilatéraux visent, entre autres, les échanges entre jeunes et sportifs, les activités interculturelles à la recherche d’espaces de rencontres entre nos universités de référence, échange d’agents économiques en accordant une attention particulière à la logistique des transports, , la mise en œuvre de 17 objectifs de développement durable énoncés dans l’agenda des Nations Unies de 2030, en occurrence, la recherche des nouveaux moyens de développement urbain durable…

Propos de :

1/ Manuel Marin Perez, Adjoint au Maire de la commune espagnole de Coslada « Le jumelage part d’une association de Coslada près de Madrid et il travaille en coopération, ils font des projets ici en Côte d’Ivoire. Il y a deux ans, on nous a offert la possibilité à travers l’Ambassade de Côte d’Ivoire à Madrid d’approfondir cette collaboration pas seulement en coopération mais en logistique, transport, développement, économique, culture et santé. Ce jumelage a été signé en Coslada en Novembre 2018. On a signé ici et cela va être le début d’une collaboration pendant des années, où les liens entre Coslada et Bouaké, vont s’enrichir et se diversifier »


2/ Zoumana Ouattara, Président du Comité de jumelage Bouaké-Coslada « J’ai eu l’honneur d’être ami avec un professeur d’Université, qui m’a donné l’occasion de connaitre l’Espagne sans y être, il m’a parlé de l’Espagne, des possibilités que l’Espagne peut nous offrir, à participer au développement de notre ville, j’ai pris bonne note. Il m’a permis d’assister à une de ses cérémonies à l’école primaire 1 d’Ahougnansou. Cet établissement célébrait la construction d’un restaurant, des toilettes, de la peinture des travaux de réfection de la toiture des travaux effectués par l’ONG Espagnole, Levantate y anda. « Je me suis dit que s’ils peuvent faire autant pour un établissement, ils pourraient en faire à la dimension de la ville. J’ai donc demandé à mon ami de voir si nous pouvons étendre cela à la dimension de la ville, mais avant de la faire j’ai demandé la permission du Maire DJIBO Youssouf Nicolas, et le Maire m’en a donné l’autorisation ». « C’est en ce sens que nous avons démarré les discutions depuis trois (03) ans et c’est aujourd’hui que cette négociation aboutit. J’ai eu l’occasion de partir en Espagne pour signer le Protocole d’accord qui faisait le jumelage avec le Maire de Coslada à Coslada ça a été une cérémonie formidable par ce que ça a été à la suite d’un Conseil Municipal, âprement discuté, le Conseil a finalement accepté le jumelage qui va prendre en compte un certain nombre de paramètres (économique, social, culturel et bien d’autres). Merci à la belle population de Bouaké, face Dieu que cette coopération puisse bénéficier aux deux partis ».


3/ Diabi Aboubacar (5ème Adjoint au Maire de la commune de Bouaké) 3Aujourd’hui, c’est une grande joie et les attentes sont énormes quand on sait ce que c’est qu’un jumelage, quand on parle économie, culture, on parle de passerelles entre deux peuples, c’est apprendre à se connaître et qui parle aujourd’hui d’économie parle forcément de mondialisation, de globalisation et les jeunes africains aujourd’hui sont bien formés ce qui va permettre de trouver de débouchés des formation donc c’est en cela quenous voulons vraiment travailler de sorte que l’Espagne nous permette de former nos jeunes à l’international. Je souhaite que cette coopération aille de l’avant ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − 5 =