BOUAKÉ A SON 1er MÉDECIN LÉGISTE.

Fin des enterrements clandestins, autopsie en cas de mort suspecte…

La présentation a été faite, hier vendredi, à la salle des mariages de la Mairie de Bouaké, par le Procureur de la République, KONÉ BRAMA, en présence de la 3ème Adjointe au Maire N’GUESSAN Jacqueline et de plusieurs chefs de communuauté.

La région de Bouaké dispose désormais d’un médecin légiste qui se nomme EBOUAT Marc-Éric, Maitre des Conférences à l’UFR Sciences Médicales à l’Université Alassane Ouattara.

Dans la pratique, le médecin légiste est saisi par la justice pour autopsie en cas de décès d’origine criminelle, mais il est aussi sollicité pour des vivants après des coups et blessures, pour évaluer des séquelles, pour constater un decès survenu en dehors d’une formation sanitaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + douze =